Hasard et coïncidence

C’est en naviguant au travers de différentes vidéos sur YouTube, de lien en lien, que nous avons fait la découverte de Amyl And The Sniffers. Notre point de départ avait été The Murder Capital, et nous sommes passés par Fontaines D.C. et Crack Cloud en autre avant de tomber sur la vidéo Got You du groupe. A peine une semaine après, nous avons eu vent de son passage dans la capitale le lundi suivant! Drôle de coïncidence. Séduits par la vidéo, nous nous sommes tout simplement dirigés à la Boule Noire pour assister au show de ces nouveaux punks tout droit débarqués de Melbourne!

Bruit pauvre en mélodie

En première partie de ce concert, Officine se produit et balance un rock des plus noisy qui nous ait été donné d’entendre. La chanteuse arbore ses longs cheveux devant le visage en permanence. Difficile de se faire une opinion, étant donné que nous sommes arrivés sur la fin du set, faute de liste disponible à l’entrée, mais nous sommes plutôt restés cois face à cette prestation.

Trashy look

Quand le groupe Amyl And The Sniffers fait son apparition sur scène, on sent une certaine envie et impatience dans le public. Les punks de tous poils s’étaient donné rendez-vous ce soir et n’ont pas du être décus. Les australiens proposent des morceaux évidemment très rythmés, et souvent courts et efficaces. Cela envoie pas mal, et  Amy Taylor est une performeuse hors pair, qui occupe le devant de la scène sur toute sa largeur. Une tenue un peu sexy trash complète l’image de la jeune punk. Elle passe son temps à tirer la langue au public, à faire des grimaces et à envoyer de l’énergie tout droit dans notre face.

A 200 à l’heure

Le temps s’est accéléré depuis que le show a commencé, et on est à peine au quatrième morceau que la chanteuse est déjà en train de slam-er, portée sur un lit de bras tendus. De notre côté, nous restons tout de même un peu sur notre faim. L’artiste a du chien c’est indéniable, mais manque d’un soupçon de naturel à notre goût. Trop démonstrative, elle  nous lasse un petit peu et on finit par ne plus écouter ni musique ni paroles pour juste la suivre du regard. Le public lui y trouve son compte et c’est bien ce qui importe. Pour un premier passage dans la capitale le jeune groupe a sans aucun doute marqué des points ce soir et il ne serait pas étonnant de le retrouver très prochainement dans une salle plus grande étant donnés les louanges à son égard répandus dans la presse anglo-saxonne ces derniers temps.

  

Music Photo Lab vous propose une petite sélection exclusive de photos de Amyl And The Sniffers à La Boule Noire en mai  2019.

Suivez Amyl And The Sniffers sur leur page Facebook https://www.facebook.com/amylandthesniffers/

William Soragna

Remerciements JP. A. and Seb B. @ Beggars